top of page

Yêu Création, ma marque, mon identité, mon histoire

Dernière mise à jour : 10 févr. 2023

“Every morning you have two options. Continue to sleep with your dreams or wake up and chase them.”

Arnold Schwarzenegger


J’avais un travail dit « stable » dans un bureau d’approvisionnement d’une enseigne de grande surface. Que demander de mieux ? Des collègues aimables, un salaire correct qui augmente avec le temps, des horaires de travail flexibles avec la possibilité de télétravailler… Bref, un poste idéal pour une jeune maman qui doit payer son crédit immobilier et s’occuper de sa petite famille.

Les années passent paisiblement. J’aurais pu rester sagement à mon poste jusqu’à la retraite. Mais je craignais de vieillir et mourir comme tout le monde, sans avoir une histoire remarquable à raconter.

Au fond de moi je savais que je ne n’allais pas m’épanouir derrière des écrans. J’ai toujours suivi les normes, les consignes, les objectifs. J’ai toujours obéi, été rigoureuse et assidue, pour rentrer dans le moule que la société me donne.

Il y a longtemps, vivait un autre Moi, artiste, rêveuse et audacieuse. Cet autre Moi était attiré par l’univers du fait main, du loisir créatif, du « crafts ». Malheureusement, on m’avait appris que ce n’était pas un vrai métier. Et j’étais tellement happée par les soucis du quotidien que cette envie est tombée dans l’oubli.

Mais un simple livre - « Libérez vos talents : Personne ne le fera à votre place » de Philbert Corbrejaud* - a changé ma vision. Je n’ai qu’une seule vie, elle est « trop courte pour la passer à regretter tout ce que l’on n’a pas eu l’audace de tenter ».

J’ai décidé pour une fois dans ma vie, de prendre ma passion au sérieux. J’aime particulièrement la nature, la beauté des fleurs, que je veux reproduire cette beauté éphémère en quelque chose de plus durable…

Après une nuit blanche de réflexion, j’ai donné ma lettre de démission. J’aime beaucoup mes collègues, mais il était temps pour moi de tracer mon propre chemin.

Je quitte le grand open-space moderne pour rentrer dans mon mini atelier (c’est un petit coin dans la chambre à l’étage), là où je suis seule avec mes rouleaux de papier, mes ciseaux et mon pistolet à colle. C’est là où les premières roses en papier crépon sont fabriquées. C’est là où la marque Yêu Création est née.

Si vous voulez savoir, « yêu » est un mot de la langue vietnamienne, ma langue maternelle : je m’attache à mon origine comme un arbre s’accroche à ces racines. Ce simple mot veut dire aimer. Et c’est vrai, il résume de façon excellente l’esprit de ma marque : tout ce que je fais, je le fais avec amour.

Si vous regardez de près, à côté du mot Yêu dans le logo, il y a une fleur qui se dessine avec les lettres Y, ê, u. C’est juste une façon de rappeler cet amour qui me guide et qui reste le fil rouge de mon aventure.


157 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page